Savoir différencier le coup de blues et dépression

coup de bleu

Coup de blues ou dépression, il est assez difficile de différencier ces deux états. Pourtant, ils peuvent arriver à tout le monde. Dans certains cas, la personne concernée a même besoin d’une prise en charge. Aussi, il est important de connaître la différence entre le coup de blues et la dépression. Voici quelques points les différenciant.

La dépression, une pathologie psychiatrique

Selon les études de http://www.psychologue-woluwe-saint-lambert.be/, la dépression est une pathologie psychiatrique. Cet état psychologique répond aux critères contenus dans le DSM-5. Pour diagnostiquer la dépression, les spécialistes se basent sur 9 critères. Parmi les plus importants figurent la tristesse permanente et l’anhédonie. Elles font notamment référence à la diminution de la sensation de plaisir. La variation du poids, l’hypersomnie ou l’insomnie ainsi que la fatigue indiquent également la dépression. Les spécialistes peut aussi se baser sur le sentiment de dévalorisation, le ralentissement psychomoteur ou encore les idées suicidaires. Contrairement aux idées reçues, la dépression n’est donc pas juste la tristesse. Il s’agit vraiment d’un état psychologique permanent. Elle n’est pas forcément liée à une situation extérieure.

Dépression ou coup de blues, les points à soulever

Le coup de blues ne nécessite pas vraiment de point de vue médical. Un individu peut tout à fait être triste dans certains cas. Cela est tout à fait normal puisqu’elle intègre la vie émotionnelle d’une personne. En général, le coup de blues est temporaire. Il ne dure que pendant un certain temps. Cet état ne gâche pas forcément la journée d’une personne. Il est juste passager. Par contre, quand il perdure, il ne s’agit plus de coup de blues, mais de dépression. Celle-ci nécessite un accompagnement et une prise en charge sérieuse. D’ailleurs, personne n’est à l’abri d’une dépression. Il n’y a pas de profil type, n’importe qui peut être concerné.

Les facteurs de risques de la dépression

Certes, il n’y a pas de profil type de personne dépressif. Cependant, certains facteurs de risque favorisent l’apparition de la pathologie. Les troubles anxieux, l’addiction, le stress répété et prolongé ou encore les psychotraumatismes peuvent favoriser la dépression. Il faut savoir que seul un spécialiste dans le domaine, notamment un psychiatre peut diagnostiquer la dépression. Pour ce faire, il utilise un questionnaire. Une fois le diagnostic établi, le patient est prise en charge avec de la psychothérapie et des médicaments. À noter que plus la dépression est importante, plus les médicaments sont nécessaires.

Surmonter un coup de blues, comment faire ?

Il va de soi que la dépression nécessite une prise en charge médicale. Le coup de blues peut se surmonter toute seule. Dans un premier temps, il faut que la personne concernée accepte ce qu’elle ressent. Elle doit ensuite s’efforcer de prendre soin d’elle. Pour ce faire, les spécialistes conseillent de s’entourer des proches et de personnes bienveillantes. Il serait également mieux de s’adonner à des activités passionnantes ou de sortir un peu pour retrouver un bon état émotionnel. Si malgré tout, l’état de la personne ne change pas, il est conseillé de voir un spécialiste. Il ne s’agit peut-être plus de coup de blues, mais de dépression.

Laisser un commentaire